Ouaip!!

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

18 commentaires

Nada a dit :

Ben voila la suite une séquence un peu plus courte que les précédentes…une page de transition!!!!

14 janv. 2011

Chezmi a dit :

Un petit air de francois mitterand l'ogre ! M'enfin je trouve !

15 janv. 2011

Moses a dit :

lol, c'est vrai !

Moi je le laisserai passer… Il faut bien faire des exceptions non ?

15 janv. 2011

Un visiteur (guarana) a dit :

hooo, il y'a du progrès dans ton trait ! un style plus “épuré”, des lignes plus “pertinentes” et plus précises… que du bonheur.

15 janv. 2011

Aurelien_Jousse a dit :

Bien sûr d'elle la petite !!!!! le travail est bien soigné c'est niquel !!!

15 janv. 2011

lagae a dit :

Quel plaisir de te retrouver régulièrement, et en plus avec une histoire de cette qualité! Je la sens très forte, Aurora!! Bravo!

15 janv. 2011

Drox a dit :

En même temps, ce pont ne m'inspirerais pas confiance. Alors si en plus faut donner sa vie… Moi je rebrousserais chemin. Bhou le lâche !!!

15 janv. 2011

Un visiteur (margo) a dit :

Oups……attention a Aurora…“petit” gnuf…..c fini la rigolade !!!!!!!je sens ke ca va chauffer…….:)….. génial…… bravo super travail!!!!!!!!

16 janv. 2011

Nada a dit :

Merci pour vos com les amis……à Moses et Chezmi….oui je vais reprendre Ynéria dés que possible…. :)!!!!

17 janv. 2011

Un visiteur ("R") a dit :

Rien qu'ça!! Lol, comment ils font aprés pour traverser?? Blague a part, je suis là Nada, prete a commenter, apprécier et adorer!!! Donc je le dis: magnifique, c'est sublime, trés bonne ambiance et tres beaux décors et persos, j'adore!!

19 janv. 2011

Nada a dit :

Quelle bonne surprise de trouver ton com Rapha!!!et ravie que ça te plaise!!!!

19 janv. 2011

Mosc a dit :

Il fait toujours aussi glacial dans ces pages, cette bande sonore y est pour beaucoup d'ailleurs… Heureusement qu'Aurora réchauffe un peu l'atmosphère avec sa robe rouge… mais ses propos viennent nous replonger dans les glaces aussitôt…

20 janv. 2011

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Comme d’habitude, Nada, le commentaire que je te propose est une « rêverie » à partir de tes images : je les regarde, je les savoure longuement comme on sirote sans hâte un breuvage mystérieux aux arômes indéfinissables, je me laisse « intoxiquer » par elles.

Le format vertical que tu as choisi convient parfaitement aux ciels et aux abîmes vertigineux. Il convient aussi beaucoup à la représentation des personnages en pied. En somme, te voilà invitée à mettre en scène des personnages debout entre des abîmes sans fond et un ciel vertigineusement haut. D’un côté comme de l’autre, pas de limites visibles. Et le risque de tomber si on regarde trop longtemps ces lointains sans limite, infiniment hauts, infiniment bas. Personnages sur la frontière d’un territoire à peine horizontal, violemment tranché, découpé, discontinu et qui appelle des ponts pour passer d’une aiguille de terre à une autre aiguille de terre.

Des ponts sur l’abîme que des personnages prosaïques comme ce Gnuf ont besoin de franchir. On ne sait pourquoi. Un Gnuf peut-il avoir de hautes raisons pour franchir un pont ? Des raisons qui dépassent l’horizon commercial ou bêtement utilitaire. Gnuf, ça pourrait être un type tout ce qu’il y a de plus ordinaire (si on considère que dans ce pays là, c’est normal de se balader avec une grosse hache, laquelle ne semble pas appartenir à un bûcheron …). Un type ordinaire qui se déplace sur sa maudite terre sillonnée d’abîmes et qui a bêtement besoin de franchir un pont. Mais qui rencontre l’extraordinaire !

Parce que sur le pont qu’il a choisi, il y a une gardienne, Aurora et un salaire exorbitant pour franchir le pont : la mort. Ce malheureux Gnuf s’est-il égaré au point de confondre un pont ordinaire avec un pont conduisant aux pays des morts ? Je pense au Nosferatu de Murnau et à ce carton quand Jonathan entre sur les terres du vampire : « quand il eût passé le pont, les fantômes vinrent à sa rencontre ».

Alors, Aurora, gardienne du pays des morts ? C’est possible, on verra la suite. En attendant, regardons la, Aurora dans sa robe rouge, au buste serré, aux hanches larges, aux manches éloquentes, figure serpentine au regard émeraude, mains fermes empoignant une large épée partiellement évidée, de quel pouvoir surnaturel est-elle la tenancière pour fanfaronner de la sorte devant le musculeux Gnuf ?

Je note que sur la première image, il y a 2 femmes et que ce qui les différencie (outre la couleur du vêtement), ce sont les yeux : dessinés de manière réaliste pour la femme à la robe brune (réminiscence de Némésis ?) et stylisés pour Aurora, en amande (style manga ?). Est-ce l’indice d’une volonté stylistique ? Un marqueur de la surnaturalité d’aurora ?

Nada, je laisse là mes hypothèses et mes supputations et je te remercie de nous offrir à nouveau tes images franches, nerveuses, sensibles.

21 janv. 2011

Nada a dit :

Pfttt!! ça c'est du com JBC un vrai plaisir de lecture,..mais attention il n'y a pas 2 femmes sur la première image non non!!!!!..il faut noter aussi qu'il y a déja pas mal de cranes entassés au bas de la première page….

C'est vrai Mosc ce webco accompagné de son fond sonore est un tantinet glacial!!!!:)

22 janv. 2011

Un visiteur (JBC) a dit :

Houps, désolé, mes plus plates excuses, c'est sans doute l'habitude de travailler avec plusieurs personnages féminins …

22 janv. 2011

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

C'est sans doute les cheveux qui m'ont enduit d'erreur … C'est vrai, le visage est plus dur, nez, front, bouche mais pas impossible pour une femme finalement …

22 janv. 2011

Nada a dit :

J'avoue JBC j'ai un peu joué sur l'ambiguïté au niveau de ces deux personnages…

22 janv. 2011

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Question naïve, Nada, je ne suis pas très familier ni de l'heroic fantasy ni du “gothique”, ni des problèmes de confection, mais ces petites pièces sur les épaules et les flancs des vêtements, c'est des coutures “primitives”, “archaïques” ? Le vêtement de l'homme a l'air épais comme du cuir …

22 janv. 2011

Poster un commentaire :